Histoire d'émotions sur l'air de "Pirouette Cacahuète"  

Paroles personnelles

 

Accueillir ses émotions quand elles s'invitent dans notre corps, les regarder pour les identifier, les comprendre pour les traverser et s'en libérer définitivement, c'est un entrainement très inconfortable qui demande bien du courage et de la persévérance.

Pour éveiller le public à cet exercice, j'ai choisi de raconter mes émotions au travers de mon histoire de Vie sur l'air de la comptine "Pirouette cacahuète" afin d'y mettre une énergie de légèreté et de douceur.

LA PEUR
Il était une petite fille, Pirouette cacahuète
Il était une petite fille
Qui avait une- drôle de grand’ peur, qui avait une drôle de frayeur

La violence qui s’invitait, Pirouette cacahuète
Toujours elle la redoutait
Dans tout son corps- elle tremblotait, et tout son être se pétrifiait

 

Souvent elle- restait figée, Pirouette cacahuète
Et parfois traumatisée
Ne pouvant mê-me plus bouger, ne pouvant mê-me plus parler

 

Dans sa tête- elle s’enfuyait, Pirouette cacahuète
Autre part elle s’évadait,
Mais toujours ça- lui revenait, mais toujours cela s’invitait

 

Doucement elle accueillait, Pirouette cacahuète
Doucement elle regardait
Tout ce qui de-dans se vivait, tout ce que les autres taisaient

 

Lentement elle se calmait, Pirouette cacahuète
Lentement se détendait
Alors sa peur- loin s’en allait, alors sa tête se rassurait

 

LE CHAGRIN
Il était une petite fille, Pirouette cacahuète
Il était une petite fille
Qui avait un- drôle de chagrin, qui avait un drôle de chagrin

 

De son corps s’était coupée, Pirouette cacahuète
Et sa tête tout vérifiait
Car elle voulait- se protéger, et plus r’ssentir tout c’qu’elle vivait

 

Son cœur é-tait tout serré, Pirouette cacahuète
Toujours il était blessé
Sa petite gorge- était nouée, son chagrin intériorisé

 

Ses grands yeux étaient mouillés, Pirouette cacahuète
De jolies buées salées
Mais dans son corps- elle sanglotait, des larm' qui jamais ne coulaient

 

Doucement elle accueillait, Pirouette cacahuète
Doucement conscientisait
Tout c’que la Vie- lui enseignait, vers quoi la Lumière la guidait

 

Alors ses- larmes se séchaient, Pirouette cacahuète
Et son corps lui s’apaisait
Son petit cœur- était soigné, et sa petit’ gorge dénouée

 

LA COLERE
Il était une petite fille, Pirouette cacahuète
Il était une petite fille
Qui avait une- drôle de colère, qui avait une drôle de colère

 

Dans sa tête elle s’énervait, Pirouette cacahuète
Dans son corps se contenait
Et dans sa gor-ge tout se bloquait, et presque rien ne s’exprimait

 

De très peu se contentait, Pirouette cacahuète
Jamais rien ne demandait
Dans la survie- elle excellait, mais le bien-être méconnaissait

 

Toujours elle se sacrifiait, Pirouette cacahuète
Et très mal, elle se sentait
De ne pouvoir- mieux s’exprimer, et ses besoins faire respecter

 

Doucement elle accueillait, Pirouette cacahuète
Doucement elle comprenait
Tout ce que sa- tête racontait, tout ce que son corps exprimait

 

Jamais plus elle s’en coupait, Pirouette cacahuète
Jamais plus ne l’empêchaient
De vivr’ ce qui- s’y invitait, pour enfin retrouver la paix

 

LA JOIE, L’AMOUR ET LA PAIX
Il était une petite fille, Pirouette cacahuète
Il était une petite fille

Qui avait re-trouvé l’amour, qui avait retrouvé la paix

 

Son coeur a-vait de la joie, Pirouette cacahuète
Et son corps, plus aucun poids
Elle chantait et- elle gambadait, à tout le mond’ elle souriait

 

Elle osait et apprenait, Pirouette cacahuète
Elle tombait, se relevait
Et sa confiance- se renforçait, et sa conscience elle entraînait

 

Lumièr’et ombre- elle côtoyait, Pirouette cacahuète
Leur place elle, reconnaissait
La bienveillance- elle choisissait, et la liberté la goûtait

 

Doucement elle accueillait, Pirouette cacahuète
Doucement elle contemplait
Et à s’aimer- elle apprenait, et sa valeur elle se donnait

 

Voyager lui enseignait, Pirouette cacahuète
C’est alors qu’elle témoignait
De tout ce que- la Vie offrait, de la magie qui s’invitait

 

L’harmonie elle partageait, Pirouette cacahuète
La musique qui s’invitait
Toujours la Vie- elle remerciait, et la Lumière qu’elle rencontrait

 

Il était une grande fille, il était une grande fille...

© 2023 by Name of Template. Proudly made by Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now